Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2016

Lettre aux services de Madame Hidalgo Maire de Paris. Aujourd'hui Paris, demain toute la France?

La ville de Paris envisage de restreindre l'usage des véhicules particuliers datant d'avant 1997.

 

Ces dispositions sont discriminatoires envers les possesseurs de vieilles voitures par obligation économique ainsi qu'envers les passionnés de véhicules anciens prenant plaisir à les utiliser et à les entretenir scrupuleusement. 

 

On pourrait penser que sur le plan environnemental, cette mesure à un impact favorable, il n'en est rien pour les véhicules essence. 

 

Les véhicules ciblés sont ceux à carburateurs ou à injection mais en tout état de cause non cathalysés...

Je parle là des véhicules essence qui soit dit en passant pose beaucoup moins problème que les diesels et pourtant aucune distinction n'est faite! 

 

Restons sur les véhicules essence pour le moment. 

Le pot catalytique est loin d'être la

panacée contre la ou devrais-je dire les pollutions automobiles. 

 

Le pot catalytique par son fonctionnement achève de brûler des composés toxiques dont je vous épargne la liste pour les transformer en co2 et en no2.

 

Hors, ces deux gaz co2 et no2 sont parmis les principaux gaz à effets de serre...problème que nous devons combattre et non accentuer. Le renouvellement rapide des véhicules augmente les gaz à effet de serre par le cycle destruction/fabrication sans compter que le fait de posséder un véhicule neuf incite à rouler bien davantage (on craint moins les pannes dans une voiture neuve).

 

De plus le pot catalytique est composé de métaux lourds extrêmement polluants qui au long de sa durée de vie sont rejetés dans l'atmosphère et terminent souvent dans une simple poubelle ce qui est une catastrophe écologique. (là aussi je vous épargne la liste des métaux toxiques)

 

Enfin, le pot catalytique n'est efficace qu'après un certain nombre de km souvent supérieur au trajets d'un parisien pour atteindre le boulevard périphérique. La encore impacte favorable négligeable voir nul. 

 

De plus le nombre de ces véhicules est de 6% ce qui est la encore sans impact important. 

 

De plus, la destruction/recyclage des véhicules qui résulterait de ces restrictions d'usage générerait également des pollutions. 

 

La refonte de la structure métallique du véhicule consomme des énergies fossiles ainsi que son transport dans ces mêmes fonderies. 

 

Les autres composants tel les plastiques et autres mousses, beaucoup ne sont que partiellement et difficilement recyclables et là encore avec un coup énergétique fossile important quand ils ne sont pas purement et simplement incinérés dégageant des composés toxiques malgré l'utilisation d'incinérateurs dernière génération. 

 

La fabrication de nouveau véhicule produit également sa cohorte de pollution.

 

Les deux conjugués destruction/recyclage et fabrication équivalent à un nombre de km important souvent supérieur à celui que feront les voitures ciblés par cette mesure. 

 

J'insiste sur le fait que la noble initiative de vouloir combattre la pollution est très louable mais les vieux véhicules essence n'y sont pratiquement pour rien, le problème de santé publique réside essentiellement dans l'augmentation du parc diesel passé de 2% en 1980 à 60% aujourd'hui. Les diesels sans FAP effectivement d'avant 1997 sont à éradiquer.

Sur le diesel, votre mesure apporte une réelle efficacité. 

Il serait toutefois préférable d'équiper ces vieux diesels de moteurs plus (propres) essence ou diesel ce qui est possible pour certains d'entre eux.

 

Sur le plan purement économique par rapport aux pétrole, l'équilibre idéal serait de 30% de véhicules diesel.

Sur le plan de la santé publique, le zéro diesel serait l'idéal, tous experts s'accordent sur ce point. 

 

Pour agir efficacement,  d'autres mesures encore plus spectaculaires impactant favorablement l'environnement, les parisiens et l'économie sont possibles et même souhaitables. 

je suis disponible pour évoquer celles ci avec vous.

 

bien cordialement. 

 

Maxime Lesour

Responsable Front Démocrate Clamart