Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2009

Benoît XVI un pape en rupture avec le monde!

Une fillette de 9 ans abusée régulièrement par son beau père tombe enceinte, si la grossesse est menée à terme, celle-ci risque de mourir, la mère conseillée par les médecins décide de la faire avorter.

L’Église brésilienne prononce l'excommunication de la mère, l'équipe médicale qui a pratiqué l'opération a également été mise au ban de l'Église.

Le beau-père, coupable de viol n'a pas eu à endurer les foudres de l'Église. "Le viol est moins grave que l'avortement", a justifié lundi le cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la congrégation pour les évêques au Vatican et président de la commission pontificale pour l'Amérique latine.

Le cardinal romain a déclaré: "L'excommunication pour ceux qui ont provoqué l'avortement est juste", car cette opération constitue "toujours la suppression d'une vie innocente, il faut toujours protéger la vie, l'attaque contre l'Église brésilienne est injustifiée"

Protéger la vie oui, bien sur mais il serait bon que l’église soit cohérente avec elle-même, le préservatif est toujours proscrit par l’église,Les derniers propos scandaleux de Benoit XVI l’attestent:"On ne peut pas résoudre le problème du sida avec la distribution de préservatifs. Au contraire, cela augmente le problème" sans commentaire!!!

Autre polémique,

Benoît XVI lève l’excommunication de quatre évêques intégristes ordonnés prêtre par Mgr Lefebvre dont Mgr Bernard Fellay ainsi que Mgr Richard Williamson, qui appartient à la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, organisation catholique intégriste

Williamson a nié l'existence des chambres à gaz et affirme que la Shoah avait fait «200.000 à 300.000 morts mais pas un seul dans les chambres à gaz. Il est impératif de rappeler que 6 millions de juifs ont péris dans les camps nazis.

Le souverain pontife a exprime sa «pleine et indiscutable solidarité» avec les juifs et a condamné la négation de la Shoah sans toutefois condamner les négationnistes et rappelle s'être rendu à plusieurs reprises à Auschwitz mais sur un plan politique et symbolique le mal est fait.