Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/04/2016

Flics ou voyous?

Deux individus rattachés à la police municipale de Clamart ont été condamnés en première instance l'un à 10 mois de prison ferme pour violences en réunion avec ITT supérieur à huit jours et menaces de mort, l'autre à huit mois avec sursis pour violences. Il sont également condamnés à verser solidairement 3500 euros de dommages et intérêts à la victime. 

 

Ces délits sont d'autant plus inacceptables lorsque ils sont commis par des individus accrédités par une autorité pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Le maire, se défend en arguant qu'ils ne sont pas véritablement policiers municipaux. Ils sont rattachés à la police municipale quoi qu'il en dise. Même ses adjoints et soutiens sur les réseaux sociaux continuent à les assimiler à celle ci, ce qui veut tout dire. De plus si il avait écarté ses deux personnages dès qu'il a été informé des faits, il n'y aurait aucun amalgame et aurait agit avec exemplarité...il choisie une autre option. 

 

Il est a souligner que ces deux personnages ont été recrutés comme médiateurs par l'ancien maire Philippe Kaltenbach...je m'interroge sur ses critères d'embauche car il est difficile d'imaginer des gens perdant toute maîtrise de leurs actes et de leurs propos face à une banderole et à un homme prenant une photo pouvant être à même d'apaiser des situations conflictuelles complexes ou le flegme et la finesse d'esprit sont indispensables...Il est difficilement imaginable que ces gens aient les compétences requises pour de tels métiers. 

 

Toutefois, si faute il a eu, c'est bel et bien le maire actuel qui en est le seul responsable. Monsieur Berger a choisi dans un premier temps de les conserver au sein de son personnel de sécurité puis a choisi de les rattacher à sa police municipale. Bravo! 

 

Il est tout aussi discutable d'avoir confié la direction de SA police municipale à un ancien garde du corps de Jean Marie Le Pen qui occupait les mêmes fonctions au Plessis Robinson lorsqu'il y eu cette bavure ou un de ses hommes avait tiré sur un de ses collègues.Quel casting! Bienvenue à Clamart/Plessis

 

Le maire attend la communication officielle du jugement et affirme que "les mesures disciplinaires adaptées à ces condamnations seront prises sans délais" Cela signifie que depuis Septembre, il n'a pas estimé nécessaire d'agir pour protéger les clamartois de ses propres employés rattachés à SA police municipale. Cette attitude est irresponsable, irrespectueuse pour la victime et jette l'opprobre sur l'ensemble de celle ci. Lorsque la sécurité des citoyens est en cause, le premier magistrat de la ville se doit d'appliquer le principe de précaution et à minima de s'enquérir de l'état de la victime présumée. 

 

Lorsque j'ai Interpellé publiquement le maire sur cette affaire un mois après les faits, il s'est drapé d'indignation amalgamant mes propos a du poujadisme et ses individus aux policiers tombés sous les balles des terroristes. Quel cynisme et quelle irresponsabilité! La protection qu'il doit à ses agent s'arrête ou le respect et la protection des citoyens commencent. 

 

L'amateurisme est à proscrire dans les questions de sécurité publique, le maire le découvre à ses dépens et ceux de la victime.

 

Les métiers de la sécurité sont multiples et complexes. Les qualités physiques et morales requises pour les exercer doivent être vérifiés par les diplômes et/ou le parcours professionnel. 

 

Ces gens sont payés par la commune donc par nos impôts. Depuis l'élection du maire LR, je martel que les citoyens via l'opposition ou autre moyen doivent avoir un droit de regard sur le recrutement et plus particulièrement sur le CV des personnels de sécurité ce qui inclut les policiers municipaux comme les agents de prévention et autres médiateurs. 

 

Nous exigeons du maire des explications sur la non mise en retrait de missions sécuritaires de ses deux employés alors qu'il était informé de cette affaire.

 

L'embauche de ses deux individus à été validée par le nouveau maire par leur rattachement à la police municipale, nous demandons quels ont été les circonstances, le niveau de formation et comment ont ils été jugés aptes à occuper leurs fonctions?

 

Nous souhaitons savoir quels ordres ont été donnés à ces gens, en effet, pourquoi retiraient-ils des banderoles appelant à participer à une manifestation dûment déclarée en préfecture? Le maire LR a fusionné le service voirie avec la police municipale?Je comprends mieux...

 

Enfin nous demandons que les sommes avancés par la commune pour défendre un des deux "agents" soient remboursés. Les deniers communaux n'ont pas vocation à subventionner la défense de délinquants rattachés à la police municipale. 

 

Nous sollicitons que ces deux futurs exclus de missions sécuritaires "c'est un impératif!" Soient reclassés pour ne pas créer de nouveaux chômeurs dû à l'amateurisme du maire LR. N'ajoutons pas de la précarité à cette pitoyable affaire.

19/04/2016

Philippe Kaltenbach suspendu du Parti socialiste. 

L'avancée implacable du processus de disgrâce de l'ex maire de Clamart se poursuit.

La justice l'ayant condamné lourdement en première instance à 2 ans de prison et 5 ans d'inéligibilité, on constate que le tribunal ne lui a ni accordé l'indulgence, ni reconnu le bénéfice du doute. Il a interjeté appel ce qui implique qu'il est toujours présumé innocent au regard de la loi. Son procès est prévu le 21 octobre prochain et devrait durer toute la journée.

Ce qui précède discrédite l'image du PS local et celle de l'opposition en règle générale, 30 militants PS dont je salut l'initiative conforme a notre socle de valeurs commun ont saisie les instances du PS pour que s'applique la charte éthique interne. Celle ci prévoit qu'un élu condamné en première instance peut être suspendu.

Dans cette même démarche éthique, j'ai demandé sa démission du conseil municipal dans une lettre ouverte citée dans le journal Le Parisien. Interrogé, il a indiqué à l'époque qu'il n'en était pas question.

Aujourd'hui, il convient de prendre acte de deux avancées positives.

-Le Parti Socialiste à appliqué sa charte éthique en suspendant Philippe Kaltenbach.

-Le fait qu'il ai partiellement accédé à ma demande en ne siègent plus aux conseils municipaux depuis celle ci.

Il est intéressant d'observer que le PS indique dans son délibérer que la présence Philippe Katenbach est "de nature à porter atteinte à l'image du parti Socialiste" hors, ce qui est valable pour le PS vaut également pour l'opposition plurielle.

20/03/2016

Loi Travail ou loi chômage? Loi flop!

Une loi, c'est un texte toujours présenté et pressenti comme un progrès par ceux qui la portent.

Une loi, c'est aussi un esprit:

Des congés payés à la création du RMI rebaptisé RSA en passant par le droit de vote pour les femmes,  la légalisation de l'avortement et plus récemment l'ouverture du droit au mariage pour les homos sans oublier l'abolition de la peine de mort, toutes ces lois sont des marqueurs de progrès societaux. Certes, toutes ces lois progressistes et humanistes ont fait grincer des dents en leurs temps mais elles ont finis par être reconnues pour leurs valeurs intrinsèques. 

Souvent, la gauche a été synonyme de progrès et la majorité des lois près cités ont été portées par la gauche. 

La gauche est à bien des égards critiquable mais ce n'est pas l'objet de ce texte. 

La "loi du moment" celle qui fait débat est la loi dite "travail" la mal nommée. 

-Une loi mal présentée:

Il est d'usage lors du début de la présentation d'une loi, de l'expliquer de façon pédagogique et de répondre aux critiques de l'opposition comme de la majorité avec hauteur et pragmatisme, non de brandir la menace du 49-3 comme nous l'avons vu au sujet de cette loi patron. C'est pour le moins un signe de faiblesse d'argumentation et une faute de communication. 

-Une loi bâclée:

Les faiblesses évoqués au paragraphe précédant se confirment! Comment une loi contenant autant d'énormités peut elle être présentée sereinement par un gouvernement de gauche? 

Au départ, celle ci prévoyait:

-Supprimer la garantie de la durée du congé en cas décès d'un proche. 

Si vous perdez votre conjoint ou un parent proche, vous pouvez bien aller bosser.

-Augmentation de la durée du temps de travail de nuit. 

Le travail de nuit implique souvent une réduction de l'espérance de vie. C'est de gauche ça? 

-Augmentation du nombre de semaines consécutives ou l'on peut travailler 44 ou 46 heures. 

J'ai honte pour celui qui a pondu ça. De plus qui peut sérieusement penser que cela va créer le moindre emploi? 

Passons à ce qui perdure dans projet de loi "de gauche?"

-En cas de licenciement reconnu comme injustifié, il n'y aura plus de minimum garenti pour les dommages et intérêts et les indemnités prud'homales devaient être plafonnées à 15 mois. 

C'est l'autoroute pour l'employé kleenex à bas coût. 

-Une entreprise peut faire un plan social sans avoir de difficultés économiques. 

Je préfère m'abstenir de commentaire tant ce point est pitoyable. 

-Une mesure peut être imposée par référendum contre l'avis de 70% des syndicats. 

C'est un point très important réduisant le pouvoir des syndicats. On peut remettre en cause l'impartialité, la représentativité des syndicats mais 70% équivalent à tuer le syndicalisme hors, ils sont des partenaires sociaux à part entière et c'est leur faire offense que d'oser proposer cela. 

-On évoquait le décès d'un proche en début d'article. Maladie et/ou handicap d'un proche, la durée de congé n'est plus garentie.

C'est du marche ou crève. C'est de gauche? De gauche maladroite mais à droite alors. 

-le contrat de professionnalisation ne sera plus nécessairement qualifiant.

Ah? A quoi bon ne pas le supprimer? Ce sera plus honnête. 

-Financement des centres de formation des apprentis privés hors contrat par la taxe d'apprentissage.

Et pourquoi pas remettre au goût du jour le projet de loi Savary? 

-En cas de trop perçu des indemnités chômage, pôle emploi pourra "rectifier" son erreur en se "remboursant sur les allocations des mois suivants sans saisir la justice. 

C'est encore une disposition de précarisation inacceptable. 

-Les temps astreinte seront considérés comme des temps de repos au mépris de la réglementation européenne. 

Et puis quoi encore? Quand on est d'astreinte, on n'est pas libre de disposer pleinement de son temps. D'ailleurs dans ces conditions, quand le salarié sera t'il réellement en dehors la servitude de son employeur? 

-Les malades et handicapées professionnels non reclassés par leur employeur voient leurs indemnités passer de 12 à 6 mois. 

Le patronat n'aurais pas osé le demander. 

Les éléments listés notamment par le site loi travail lol finiront de vous convaincre de la pléthore d'éléments toxiques contenus dans ce projet de loi bâclé au service exclusif du patronat.

Gardons à l'esprit que le passage a l'assemblée et au sénat peut remettre sous forme d'amendements les éléments les plus inadmissibles récemment écartés.  

Que va apporter cette loi, relancer la consommation, remplir les carnets de commandes, rendre leur dignité aux pauvres qui dorment dans les rues et parfois y crèvent, rendre leurs emplois à ceux ayant été remplacés par des machines...?

Non!

Si cette réforme était bonne, le gouvernement l'aurais faite en début de mandat. Là, c'est une loi dilatoire pour obtenir une baisse transitoire et artificielle du chômage pour rendre présentable la candidature de Hollande.

Je remarque que même ceux faisant un gros effort pour soutenir cette loi dans laquelle ils ne croient pas ont de terribles difficultés et une carence d'argument rarement vue en politique.  

La question que se pose les défenseurs de cette loi flop est:

"Comment reprendre la main et soutenir un projet bancal auquel on ne crois pas tout en le critiquant à la marge pour essayer d'être crédibles?"

La hauteur, en politique,  c'est aussi ne pas prendre les gens pour des cons, certains semblent l'oublier.

05/02/2016

Lettre ouverte à Philippe Kaltenbach

 

Philippe, 

C'est en ma double qualité de Clamartois et de responsable du Front Démocrate de Clamart que je t'écris. 

Nous nous côtoyons depuis 2007. J'ai souvent critiqué tes agissements. 

J'ai mainte fois en reunions publiques déploré les carences de ta politique sociale dues à tes pratiques clientèlistes...on ne peut aider tout le monde. En 2005, alors que certains obtenaient un logement en un temps record, un jeune sdf avec sa mère opérée d'un cancer, il s'en cognait le socialiste modèl. Tu dois t'en souvenir! Tes critères particuliers en matière d'attributions de logements et autres places en crèche sont maintenant un secret de polichinelle sur la ville. 

Les griefs du personnel municipal ont été aussi un point négatif de ton bilan.Ta femme Delphine Krust à beau jeu aujourd'hui de s'occuper bénévolement du personnel dont les doléances sont équivalentes à celles dont il se plaignait sous ta mandature...Elle devait être trop occupée...ou les plaignants de l'époque étaient sans doute des menteurs...! Vous avez tous les deux l'indignation à géométrie variable.  

J'ai été tout aussi honnête pour évoquer publiquement le pitoyable tract anonyme  de la droite Clamartoise dont personne n'avait jusque là osé dire qu'il était le fruit de l'UMP de l'époque dont Jean Didier Berger était le candidat. C'est un fait confirmé de source sûre. 

Aujourd'hui, face à nos responsabilités respectives, dans cette opposition plurielle, il doit y avoir un cohérence et surtout une probité publique irréprochable. 

Suite à ta condamnation en première instance et tes pratiques révélées également par la presse, j'ai écrit sur divers médias que je ne doutais pas que le PS et toi prendriez les dispositions qui s'imposent. Certains de tes soutiens, peu nombreux se sont drapés d'indignation en lisant mon souhait de tendre vers plus de probité et ont oeuvré pour que je retire cet écrit au demeurant bien sobre au regard des faits.

Les difficultés de l'opposition liées a ton entêtement a siéger au conseil municipal constituent un frein au nouvel essor des forces de gauche.Ton départ serait  une marque de considération pour nos concitoyens ce qui semble être pour toi un vulgaire détail. Je pensais que le long entretien que nous avons eu en novembre t'avais permis de mâturer ta prise de décision et sortir par haut...et non! 

Pose toi les bonnes questions et relis l'article du journal L'express relatant tes...agissements.Pour une bonne part conforme à la réalité. 

Être objectif sur nous même et avoir une exigence d'intégrité morale est un impératif. Il faut arrêter de considérer que dénoncer les brebis galeuses de sa propre sensibilité ou d'une sensibilité voisine serait faire le jeu des adversaires, il n'en est rien! C'est au contraire en gardant un silence complice sur les turpitudes des membres de son parti ou d'un parti partenaire potentiel que l'on fait le jeu de l'adversaire car ce silence complice nous empêche ou nous décrédibilise sur les sujets ayant trait à l'intégrité publique de nos concurrents.

Les élus dont la probité est entachée doivent quitter leurs fonctions. Il est intolérable que tel ou tel de droite comme de gauche ayant été condamnés et/ou dont les pratiques moralement douteuses sont connues souillent l'image des fonctions qu'ils occupent renforçant par leur présence l'image du tous pourris faisant monter l'extrême droite et l'abstention. Comment ta présence peut elle ne pas entacher notre travail, notre image, notre crédibilité en créant un climat deletaire?

Après t'avoir mis en face des faits de façon privée et à minima sur les réseaux sociaux, je te demande dans l'intérêt de l'opposition et de l'image de la politique en général de démissionner du conseil municipal.

15/01/2016

Lettre aux services de Madame Hidalgo Maire de Paris. Aujourd'hui Paris, demain toute la France?

La ville de Paris envisage de restreindre l'usage des véhicules particuliers datant d'avant 1997.

 

Ces dispositions sont discriminatoires envers les possesseurs de vieilles voitures par obligation économique ainsi qu'envers les passionnés de véhicules anciens prenant plaisir à les utiliser et à les entretenir scrupuleusement. 

 

On pourrait penser que sur le plan environnemental, cette mesure à un impact favorable, il n'en est rien pour les véhicules essence. 

 

Les véhicules ciblés sont ceux à carburateurs ou à injection mais en tout état de cause non cathalysés...

Je parle là des véhicules essence qui soit dit en passant pose beaucoup moins problème que les diesels et pourtant aucune distinction n'est faite! 

 

Restons sur les véhicules essence pour le moment. 

Le pot catalytique est loin d'être la

panacée contre la ou devrais-je dire les pollutions automobiles. 

 

Le pot catalytique par son fonctionnement achève de brûler des composés toxiques dont je vous épargne la liste pour les transformer en co2 et en no2.

 

Hors, ces deux gaz co2 et no2 sont parmis les principaux gaz à effets de serre...problème que nous devons combattre et non accentuer. Le renouvellement rapide des véhicules augmente les gaz à effet de serre par le cycle destruction/fabrication sans compter que le fait de posséder un véhicule neuf incite à rouler bien davantage (on craint moins les pannes dans une voiture neuve).

 

De plus le pot catalytique est composé de métaux lourds extrêmement polluants qui au long de sa durée de vie sont rejetés dans l'atmosphère et terminent souvent dans une simple poubelle ce qui est une catastrophe écologique. (là aussi je vous épargne la liste des métaux toxiques)

 

Enfin, le pot catalytique n'est efficace qu'après un certain nombre de km souvent supérieur au trajets d'un parisien pour atteindre le boulevard périphérique. La encore impacte favorable négligeable voir nul. 

 

De plus le nombre de ces véhicules est de 6% ce qui est la encore sans impact important. 

 

De plus, la destruction/recyclage des véhicules qui résulterait de ces restrictions d'usage générerait également des pollutions. 

 

La refonte de la structure métallique du véhicule consomme des énergies fossiles ainsi que son transport dans ces mêmes fonderies. 

 

Les autres composants tel les plastiques et autres mousses, beaucoup ne sont que partiellement et difficilement recyclables et là encore avec un coup énergétique fossile important quand ils ne sont pas purement et simplement incinérés dégageant des composés toxiques malgré l'utilisation d'incinérateurs dernière génération. 

 

La fabrication de nouveau véhicule produit également sa cohorte de pollution.

 

Les deux conjugués destruction/recyclage et fabrication équivalent à un nombre de km important souvent supérieur à celui que feront les voitures ciblés par cette mesure. 

 

J'insiste sur le fait que la noble initiative de vouloir combattre la pollution est très louable mais les vieux véhicules essence n'y sont pratiquement pour rien, le problème de santé publique réside essentiellement dans l'augmentation du parc diesel passé de 2% en 1980 à 60% aujourd'hui. Les diesels sans FAP effectivement d'avant 1997 sont à éradiquer.

Sur le diesel, votre mesure apporte une réelle efficacité. 

Il serait toutefois préférable d'équiper ces vieux diesels de moteurs plus (propres) essence ou diesel ce qui est possible pour certains d'entre eux.

 

Sur le plan purement économique par rapport aux pétrole, l'équilibre idéal serait de 30% de véhicules diesel.

Sur le plan de la santé publique, le zéro diesel serait l'idéal, tous experts s'accordent sur ce point. 

 

Pour agir efficacement,  d'autres mesures encore plus spectaculaires impactant favorablement l'environnement, les parisiens et l'économie sont possibles et même souhaitables. 

je suis disponible pour évoquer celles ci avec vous.

 

bien cordialement. 

 

Maxime Lesour

Responsable Front Démocrate Clamart

20/10/2015

Monsieur Jourdain Maire de Clamart

Après le mépris et le mensonge, le maire LR acculé passe à l'invective mensongère et détourne les propos de l'opposition. 

 

Dès son élection, le maire LR à fait preuve de mépris envers les Clamartois. Volonté de démolir 700 logements HLM dans une commune ou plusieurs milliers de demandes sont en attente, confiscation de l'espace public place de la gare par des procédés moralement dilatoires, préemptions aussi exorbitantes qu'inutiles et dernièrement l'augmentation exponentielle des tarifs municipaux.

 

Le néo monsieur Jourdain, fraîchement sorti du cabinet de "Pemezec qui a voté FN en 2002", explique aux parents qu'il faut faire des efforts, que c'est la crise, que tout est de la faute de l'État et que la ville est lourdement endettée.

 

Et oui ! En bon monsieur Jourdain, il singe les "gens qu'il estime être de qualité" et voudrait appliquer la recette Plessis (la seule qu'il maîtrise) à Clamart qui est pourtant très différente. 

 

Le rôle de l'opposition est d'enrichir les projets allant dans le sens de l'intérêt général, de pointer les errances de la majorité et d'informer les habitants. C'est ce que j'ai naturellement fait ce jeudi 8 octobre au conseil de quartier Gare en ces termes:

 

"Une observation et une question, donc. Je ferais court."

 

"A un moment, il faut arrêter la politique du plus c'est gros, plus ça passe. Clamart n'est pas endettée, Clamartois, dormez tranquilles. Pour s'en convaincre, il suffit de prendre les chiffres officiels de la chambre régionale des comptes. Clamart est même, jusqu'en 2014, dans le classement des villes les mieux gérées du département."

 

"Clamart a, disons un train de vie municipale qui a augmenté, notamment les indemnités des élus. C'est une des premières décisions de l'équipe en place. Après tout, pourquoi pas puisque les finances de la ville le permettent, je ne vois pas pourquoi contester cette augmentation, les finances étant saines"

 

Je poursuis par une question:

 

"Une question qui est importante : la police municipale fait l'objet d'une enquête du procureur de la république. J'aurais souhaité savoir si il y avait déjà des retours car l’on se demande de qui doit-on avoir peur, de la police municipale ou des voyous ?"

 

Jean-Didier Berger semble ne pas avoir apprécié cette question. Souvent, dans une question, ce qui dérange est la réponse. 

 

Pourtant, une enquête sur une police payée par les impôts des clamartois nous concerne tous et les cas de bavures existent. Le Plessis Robinson en est la parfaite illustration !

 

Dans ses "réponses", Jean-Didier Berger semble avoir des soucis de compréhension défendant, tous ergots dehors, le principe de nécessité de rémunération haute des élus alors que je lui ai précisé que ça ne posait aucun problème dans une ville aux finances saines comme Clamart. 

 

Ayant axé sa campagne et justifié les augmentations des tarifs municipaux par ce prétexte, il s'est englué lui-même dans ses mensonges. 

 

L'élu a ensuite continué à répondre à côté de ce qui lui est demandé, versant même parfois dans une diatribe plutôt mal venue sur le thème "on ne gagne pas beaucoup et on est dévoué..." 

 

C'est vrai qu'il gagnait bien mieux sa vie à la SEMPRO 10.000€/mois. Cette société a contribué au bétonnage du Plessis-Robinson. 

 

Sur sa police municipale, m'accusant de poujadisme, il s'est réfugié dans une complainte aux amalgames plus que douteux et même moralement outrageants mélangeant les policiers agressés, insultés et même tués à ma question sur le résultat de l'enquête diligentée par le procureur de laquelle, cette même police sortira peut-être grandie ?

 

"J'ai honte pour ceux qui tiennent ce genre de discours, j'ai honte pour les membres de l'opposition." A-t-il poursuivi. 

 

J'ai rétorqué que j'avais personnellement honte de sa réponse. De sa non réponse aurais-je du dire ! 

 

Autant d'énergie et d'indignation feinte pour éviter de répondre est moralement suspect et révélateur d'une fourberie politicienne digne d'un autre âge dont nous ne voulons plus. La fauxculangue, ça suffit ! 

 

Les choses auraient pu en rester là. 

 

Mais non ! Mis en face de ces contradictions, JDB a versé dans l'invective personnelle pour noyer encore davantage le poisson m'accusant de ne pas habiter Clamart et prétendant connaître une autre adresse à laquelle j'ai brièvement vécu auparavant et dont je n'ai jamais eu à faire état. 

 

S'en était trop. Je me suis levé et lui ai demandé de lire l'adresse sur mon passeport, le voyant décontenancé, je l'ai lu à haute voix. 

 

Tel un enfant refusant l'évidence, il poursuit :

 

"Tu peux avoir toutes les pièces que tu veux, quand on est habitant d'une autre ville..."

 

Forcé de réagir, je l'ai invité à revenir à des usages plus en rapport avec nos responsabilités respectives :

 

"Tu fais de l'intoxication. Si les questions de l'opposition te dérangent, je te conseille de prendre un peu de hauteur, Jean-Didier. Franchement, tu me déçois parce que c'est faux et c'est un coup bas. J'estime que la diffamation n'est pas de mise. On ne musèle pas l'opposition en essayant de la discréditer par des mensonges."

 

Une précision. Le tutoiement entre le maire et moi date de l'époque où il était simple militant parachuté. Trop de politiques sont dans l'imposture du vouvoiement en publique. Je m'y refuse même si les convenances veulent que l'on pratique différemment...!

 

Conclusion :

 

Les questions qui viennent a l'esprit sont : 

 

Monsieur le maire a t-il fait diligenter une enquête sur moi ? Si oui, par quel biais et dans quel cadre légal ? Dans l'affirmative, sur qui d'autre ? Si tel est le cas, la compétence de ces gens est très limitée !

 

Je précise qu'être accusé de ne pas habiter Clamart par un maire qui a pris sur sa liste en 2008 un extra clamartois dont la seule attache avec Clamart était un box pour pouvoir devenir Clamartois de papier est plutôt comique. 

 

Au total, on constate que Jean-Didier Berger pratique la politique comme il y a 40 ans, si jeune et déjà ringard ! 

 

Il est de cette arrière garde formatée pour qui l'intérêt général n'est qu'une formule vide de sens. Il est de cette prétendue caste, auto-proclamée responsable de la déroute actuelle nommée "crise" depuis ces mêmes 40 dernières années. 

 

Il est de ceux qui esquivent les questions, qui parlent beaucoup surtout quand ils n'ont rien à dire. 

 

Il récite de réunions en réunions son bréviaire éculé. Un mot clé et il vous déroule son galimatias. 

 

Jean-Didier Berger ne pense pas ; il fonctionne !

31/08/2015

Lettre ouverte à Monsieur Hani Ramadan

Monsieur,

 

C'est avec stupeur que j'ai lu votre note intitulée

"Les héros du Thalys"

haniramadan.blog.tdg.ch/apps/m/archive/2015/08/25/les-heros-du-thalys-269581.html

 

Vous commencez ce billet d'humeur, en faisant observer que ces héros (le terme est approprie) ont été décorés avant la fin de l'enquête. C'est tout à fait vrai. Ce qui me dérange à ce moment de votre écrit, c'est l'emploi de la forme conditionnelle qui, de fait sous entend que leur héroïsme puisse être factice. 

 

Vous concluez ce premier paragraphe en déplorant que l'on ne prenne pas la précaution de le qualifier de terroriste "présumé"

Reconnaissez avec moi que les présomptions sont pour le moins très fortes...!

 

Vous poursuivez là encore en évoquant l'enquête non bouclée, les interrogatoires...et reprochez au journal "Le Monde" de qualifier cet individu de "jeune islamiste marocain qui a voulu semer la mort vendredi dans le Thalys entre Amsterdam et Paris.»

Il ne s'agissait pas vraisemblablement d'un boudiste intégriste non?

 

Dans ce même paragraphe,vous déplorez encore et toujours que l'enquête n'ai pas encore permis de déterminer ses intentions réelles...sic

 

Un type qui prend le train armé jusqu’aux dents qui commence à essayer de se servir de ses armes avant d'être neutralisé, quelles peuvent être ses intentions selon vous? 

 

Ensuite, vous sombrez dans ce qui pourrait s'apparenter à une pathétique et indécente mise en cause du fait qu'un carnage ait été évité. 

Que voulez vous qu'il se soit passé si cette crapule n'avais pas été entravée? Un thé dansant, une rave partie, plus si affinités? 

 

Soyons sérieux et restons dans le domaine du vrai et à défaut du vraisemblable! 

 

Vous évoquez une mise en scène planétaire. Je préfère le terme "retentissement" qui retire la notion de montage factice ce qui me semble la moindre des choses par respect pour le courage de ces quatres hommes que probablement ni vous ni moi n'aurions eu.

 

Vous déplorez que cet événement va "rehausser le prestige des militaires américains, passablement amoindri par les agissements d’une armée qui sème la mort à grande échelle depuis des décennies partout où elle se rend."

 

On ne choisi pas nos héros désolé!

 

Le groupe terroriste "état islamique" ce sont des bisounours? 

 

C'est d'ailleurs curieux,vous qui semblez aimer les suppositions que vous n'évoquiez pas la possibilité que cette petite frappe désoeuvrée ai possiblement été influencée par ces gens qui sont avec le régime nazi ce que l'humanité à fait de pire. Pas plus d'ailleurs que vous ne vous interrogez su l'éventualité que l'attentat contre Charlie Hebdo ai pu l'inspirer. Ça ne vous a pas traversé l'esprit? 

 

Je relève votre invective sur le traitement de l'information qui serait superficiel et votre accusation envers celui ci de "nous orienter à considérer désormais que tout « maghrébin », en apparence innocent et gentil garçon, peut cacher un monstrueux terroriste" 

Je trouve au contraire qu'avant Charlie Hebdo, pendant et encore actuellement, les médias prennent soins de marteler qu'il ne faut surtout pas faire d'amalgame ni stigmatiser l'islam et les musulmans.

Ne verseriez vous pas dans une sorte de victimisation excessive et inappropriée? 

 

Tant que nous en sommes au ressentis et aux messages qu'il convient ou non de faire passer, il serait peut être intéressant que les instances du culte musulman communiquent davantage et condamnent "EI" avec la plus vive énergie  pour éviter l'engagement de jeunes occidentaux musulmans dans cette entreprise terroriste. Non!

 

Ce que vous nommez à juste titre des actes isolés ne trompe pas l'opinion publique comme je l'explique plus haut. En revanche, la frilosité à condamner le terrorisme de certains représentants de l'islam oui. Pour les esprits faible, le silence vaut approbation. 

 

Vous  mettez en parallèle "ces actes isolés prenant des proportions gigantesques et des interprétations précipitées voir erronées avec les centaines de milliers de  crimes que l'on nous cache." 

 

Soit, mais l'ensemble de votre texte ressemble une tentative de minimiser les attentats dont l'occident est victime en minimisant les responsabilités de leurs auteurs et fustigeant le fait que les médias en font trop. De quel droit? Quel considération avez vous pour les victimes et leurs proches? 

 

Doit on traiter l'information différemment lorsque les criminels et terroristes se revandiquent de l'islam plutôt que d'un autre groupe d'individus? 

 

Personnellement, je pense que non et j'ajoute qu'il est trop facile pour une religion de se dédouaner sans condamner les exactions dont ses membres sont à l'origine. Cela vaut pour la pédophilie dans l'Eglise comme du terrorisme de certains Musulmans. 

 

Sur le drame vécu par le peuple syrien, nous sommes là aussi d'accord mais la peste ne peut être justifiée par le choléra. 

 

Au plaisir de vous lire. 

 

Cordialement. 

 

Maxime Lesour. 

19/01/2015

Ne nous voilons pas la face

Ils ont voulu tuer Charlie, ils en ont fait le symbole mondial de la liberté d'expression et de la presse.

Ne nous voilons pas la face car tout le monde y perd et pour certains jusqu'à la vie.

Être français, c'est être libre de conscience et de choix. Les populations immigrés le savent puisque souvent, elles ont fuit leurs pays d'origine pour échapper à la tyrannie, la famine... Alors pourquoi une poignée souhaite reproduire ce qui a fait fuir leurs ancêtres? C'est scier la branche sur laquelle ils sont.

La question n'est pas de savoir "si" dans ce que l'on nome en fauxculangue les quartiers il y a une relative adhésion à cette barbarie mais: Pourquoi celle ci existe?

L'urbanisme, l'inaptitude des parents, la démission du système scolaire, le laxisme judiciaire et socio-éducatif, le prosélytisme en milieu carcéral sont les grands responsables de cette boucherie.

Tous coupables et bonne conscience:
Phénomène de Milgrame?

Il y a en France un réel problème lié aux populations d'origines émigrés, continuer de le nier est irresponsable. Ça fait mal mais il est trop facile d'occulter la responsabilité de l'ensemble des politiques des 30 dernières années.

L'hypocrisie et l'achat de la paix sociale par une gauche autruche refusant de traiter les problèmes, le fn racoleur exploitant nos plus bas instincts s'accaparant les sujets de l'immigration et de la délinquance que les autres partis ont délaissés de peur d'être assimilés au fn sont co-responsables. On n'achète pas la paix, elle se gagne ou s'impose.

L'urbanisme:

Soyons clair, l'urbanisme des années 60 et 70 est une des causes de la déliquescence des banlieues.
Comment n'ont ils pas compris avant? Regardez Nanterre bidon ville des années 60 urbanisé à outrance à grand coup de barres immondes constituées de cages à poules dans lesquelles on a entassé toutes les nationalités, langues, cultures...avec les difficultés sociales et économiques...ça ne pouvait que nous péter à la gueule.

Dans les années 90 à émergé le rap, symptomatique de la création d'une sous culture ou la violence était déjà glorifié. Ceci s'est parfois fait à grand renfort de subventions. Et oui encore l'achat de voix déguisé

Surveillance et contrôle du net et des réseaux sociaux:

Nous avons aujourd'hui des moyens de communication que nous auraient envié les PDG des multinationales des années 80.
Les groupes extrémistes l'ont bien compris, leurs cyber-attaques de plus de 20.000 sites ainsi que la pléthore de sites djihadistes le démontrent.

Il est impératif de traquer les sites faisant d'apologie du terrorisme et surtout ceux pratiquant le recrutement, de remonter les filières et mettre sous surveillance les animateurs et visiteurs réguliers ainsi que leurs proches.

Voyage à l'étranger:

Tous les français ayant voyagé dans des pays listés comme formateurs/recruteurs de terroristes doivent systématiquement faire l'objet d'une surveillance. Téléphones portables, boîtes mail, adresses IP et MAC, déplacements, fréquentations... faire un maillage de leur tissus sociale.

A noter qu'une réforme de l'espace Schengen serait nécessaire.

Délinquance dans les banlieues:

Trafic de drogue, zones de non droit, caillassages de voitures de police...laxisme judiciaire, inefficacité des pseudo prises en charge éducatives...

Ce laxisme judiciaire, veritable outrage à la sécurité publique et aux victimes directes et indirectes induit un sentiment de toute puissance chez les délinquants et "petits" criminels et une légitime frustration pour les victimes. Résultats toujours plus de crimes et délits.

Cette attitude irresponsable, méprisante et criminogène fait de plus le lit du racisme et de l'extrême droite.

Certains juges et services de prise en charge des mineurs délinquants portent la responsabilité des récidives par leur irresponsabilité dans l'exercice de leurs devoirs et fonctions. Un remise en question de ces acteurs majeurs est indispensable.

Laïcité et ses aménagements:

Le président Hollande ne souhaite pas Noël mais pense aux fêtes musulmanes. Très mauvais message à la fois marquage de l'exemption musulmane donc infériorisation. De plus cet "oubli" produit chez ceux combattant Noël dans les écoles un sentiment de validation et chez les catholiques une impression de mépris. Dans tous les cas, inadapté.
Les musulmans sont égaux aux autres, ni plus ni moins.

Le halal dans les cantines doit être interdit, quel message si ce n'est celui de l'abdication, de allégeance de l'état et de quel droit forcer les juifs et les catholiques à manger halal? Ceci doit s'arrêter.

L'entreprise:

plus aucune sale de prière dans nos entreprises. La religion est une affaire privée.

La stigmatisation:

A force de ne pas vouloir stigmatiser une minorité agissante, c'est la majorité paisible qui est en danger.les dizaines d'incidents dans les établissements scolaires le démontrent et nous renvoie a la face que ces deux crapules sont de purs produits de France, de la faillite du système éducatif, des services de prise en charge de l'enfance et de la justice sans compter des prisons.

sur les causes et les moyens de prévention de telles dérives au niveau national et dans nos villes respectives, tout doit être abordé sans langue de bois ni faux fuyants.

Le phénomène d'identification existe, Le pire ennemis de l'islam et de l'humanité n'est pas Charlie Hebdo mais ces trois criminels répugnants égarées par de pseudo prédicateurs relevant de la psychiatrie.

Chaque membre de la communauté musulmane doit comprendre que chaque acte portant préjudice à autrui détériore l'image de toute sa communauté et chaque français doit intégrer que tout musulman n'est pas un terroriste en puissance.

L'intégrisme, les mosquées, les imams:

Les intégristes sont le problème de chacun de nous, ils sont à la religion ce que l'extrême droite est à la politique, ils divisent pour mieux nous soumettre, nous asservir et finalement, nous avillir en exumant nos plus bas instincts.

Les auteurs des attentats se revandiquant de l'islam, il est logique et nécessaire que les instances du culte musulman et leurs représentants nationaux et locaux se désolidarisent fermement, sans la moindre ambiguïté.
Condamner ces actes pour les imams est un devoir civique et pénal allant dans l'intérêt de la paix civile donc des musulmans eux mêmes afin que d'autres jeunes paumés ne s'identifient à eux pensant que c'est ça l'islam.

Il est regrettable et potentiellement dangereux que la condamnation soit parfois frileuse. L'ambiguïté est à proscrire lorsque la sécurité de chacun est en péril. les structures musulmanes sont des antité comme les autres, elles doivent bénéficier des mêmes droits et être soumises aux mêmes règles.

Un imam doit être un homme croyant ayant étudié la théologie pas seulement un type qui est apprécié et qui parle bien. Le recrutement et la formation des imams doivent être encadrés et validés par le CFCM.

Les prêches sectaires et djihadistes ont vocation à être proscrits. Les imams prônant le terrorisme ou le djihade doivent en répondre devant le justice et les mosquées dans lesquelles ils prêchent doivent être fermées sans délais.

Les prisons:

Les prisons sont des lieux de contamations idéologiques, il convient que les imams soient encore plus qu'ailleurs triés sur le volet. Ça fait plus de dix ans que le personnel pénitentiaire tire la sonnette d'alarme sur la monté de l'islam radical Rien de sérieux n'a été fait.
J'avoue mon incompréhension, c'est totalement irresponsable de ne pas entendre ceux qui sont au coeur de la voyoucratie.

Éducation nationale:

C'est là que tout se voit, se joue et devrais se gérer. Il est certain que les parents sont pour une part d'entre eux totalement irresponsables ou dépassés par leurs enfants.

Soyons clair, bon nombre d'établissements publiques sont devenus des garderies prêtes à exploser. Le corps enseignant ne peut pas gérer la discipline et la transmission des connaissances.

Dans des classes surpeuplées, microcosme des banlieues prêtes à flamber, les établissements à risques doivent bénéficier de personnel qualifié chargé de la sécurité et de la discipline. L'ordre dans nos écoles est un enjeu capital car c'est à cet âge que les valeur de respect et la maîtrise de soi s'acquierent. Par ailleurs, dissocier l'enseignement des connaissances et celui de la discipline est psychologiquement une bonne chose pour l'image des enseignants.


Liberté:

Dissocier le spirituel et le temporel.
Le droit de tourner en dérision toutes croyances est un des garents de nos libertés individuelles, y renoncer c'est abdiquer devant la barbarie et l'obscurantisme.

Ces libertés loin d'être paradoxales sont garente de l'autenticite de l'engagement spirituel. En effet que vaut la pratique d'un culte imposé par une société totalitaire?

Chaque pays est souverain chez lui, en France, aucune religion n'imposera ses dictâts. souvenez vous de Salman Rushdi, du film La dernière tentation du Christ ayant donné lieux à des attentats et Véronique Sanson menacée de mort pour sa chanson Alah.
Si nous avions renoncé...?

le blasphème est un droit, au même titre que la pratique religieuse, qui ne l'admet pas n'est pas d'esprit français.

25/02/2014

En toute transparence!

C'est en 2007 que je me suis engagé en politique.

J'étais a l'époque motivé par le constat des carences de la politique sociale de Philippe Kaltenbach.
dont ma mère et moi avions subit les conséquences.

J'ai dans un premier temps pris attache avec l'équipe de Jean Didier Berger. Dans son local de campagne, plusieurs militants étaient présents. j'exposais mes constats et griefs.

La présentation, du candidat BERGER, m'a surpris.
On me le Dépeint comme un jeune homme, beau et formé par Pemezec dont il est directeur de cabinet puis on me montre son affiche avec fierté.

je reste interdit et répond qu'il a 2 ans de moins que moi,il n'a aucune expérience, c'est un handicape.
Il est beau dites vous? et après? Je ne cherche pas un copain mais un candidat sérieux capable de gérer Clamart.
Votre argument sur Pemezec, me dérange, je ne supporte pas le FN et Pemezec lui le supporte très bien...

Cette phrase à conclu notre entretien.
je repars en échangeant des banalités et avec l'intention de rencontrer le "Jeune et beau formaté par Pemezec" mais sans être emballé.

Déçu par ce premier contact avec le "milieu" j'apprends que Christian Delom se présente, je passe à sa permanence, il est là, je lui expose les motifs de ma visite. Il m'écoute silencieusement. Ce silence m'intimide un peu, il le remarque et me propose un café, l'ambiance se détend et il m'explique les raisons des carences sociales de la ville et les moyens d'y remédier. Intarissable, il décline les thèmes de sa campagne et sa vision de Clamart et de la région. Sur beaucoup de sujets, j'apprends.

Mon choix est fait. Un candidat démocrate et social, à l'écoute et sachant répondre aux questions diverses sans détour, ça me
convient. Au fil de la campagne, je serais conforté dans mon choix de soutenir Christian Delom. Un homme pragmatique et humain.

Il m'explique la façon dont se déroule une campagne, je lui précise que je me rendrai aux réunions publiques de PK et que je veux une liberté de parole totale, amusé, il me précise qu'il n'a pas l'habitude de museler ses militants.

j'userai largement de cette liberté...comme lors d'une réunion au quartier gare au sujet d'un accueil pour SDF sur lequel un tract anonyme abjecte avait été distribué. Ça ne venait ni du PS ni de chez nous. Alors de qui? Chacun se fera son opinion!

Sur Berger, je pense à cette époque que malgré ses maladresses et sa soumission a Pemezec, il pourrait être un bon maire si il est bien entouré. C'est dans cet esprit que je pèserais au maximum en faveur de la fusion de la liste de CD avec celle de JDB.
Je le regrette aujourd'hui car Christian Delom et Francis Pian y étaient opposés mais ils étaient aussi tenus par une promesse faite a l'ensemble des co-listiers de soumettre au vote de la liste la position à adopter pour le second tour. Vous connaissez la suite.

En 2009 une famille Clamartoise à été expulsé, je me suis d'emblée posé en première ligne. Encore une preuve que PK n'était pas l'homme du social à Clamart.

J'exerce aussi ma liberté de parole et de ton chez Jean Didier Berger comme lors de sa réunion publique avec Pemezec et en invité d'honneur Jean Sarkozy.

J'ai pris la parole et expliqué que sur le logement, Berger avait une point de vue inadapté à Clamart et que sa façon bornée de gérer son rôle dans l'opposition était improductive et exempte de proposition constructive. J'ajoute qu'il devrait se remettre en question et considérer l'intérêt général plutôt que ses intérêts bassement politiciens . après la réunion, Pemezec était agacé mais Jean Sarkozy était ouvert, il m'a questionné sur la ville, échangé quelque propos...
sur un ton dégagé ou le tutoiement s'est installer de suite à son initiative.

Cette liberté s'est une fois dirigée indirectement contre Christian Delom Lorsqu'il s'est agit pour Christian Delom et Francis pian de rejoindre l'actuelle majorité j'ai réagit vivement. Comme Je ne cautionnais pas, je voulais le faire savoir. Un article? Oui pourquoi pas!
Finalement, ce fut la co-signature d'une tribune municipale. Je ne partageais pas certaines critiques tant infondées qu'à visée électoraliste mais ceci étant l'hostilité a ce ralliement avec la majorité constituait la ligne directrice du texte.

De 2007 à aujourd'hui, j'ai fait divers articles sur des sujets de société faisant débat.
mariage homo, gay pride, burka, prise en charge de la fin de vie...

Voilà pour le passé mais c'est l'avenir qui nous intéresse.

J'y reviendrai prochainement.
A bientôt.

13/10/2013

La Marine vous mène en bateau!

Que dire aux électeurs qui suivent aveuglément la famille Le Pen et le FN qui par leurs parcours personnels et politique démontrent qu'ils incarnent l'extrême droite la plus traditionnelle?

Rien d'autre que la vérité, que ce parti à pour fondateurs et ou inspirateurs idéologiques d'anciens SS, des collabos, des miliciens et qu'il s'est inspiré du MSI parti fasciste italien fondé par des proches de Mussolini en 1946.

en sachant ce qui suit, on ne peut voter pour ses gens et feindre d'ignorer que leur parti découle des Franges fascistes et SS.

Dites vous bien que la haine est polymorphe et qu'elle se présente toujours sous son meilleur jour pour mieux vous enrôler. Pensez vous que Hitler se soit présenté tel qu'il était? non bien sûr.

Le Fn, créé en 1972 sous l''impulsion du mouvement néo-fasciste Ordre nouveau, dont les dirigeants prônaient la Révolution nationaliste et populaire.

Ordre nouveau, en 1971 essai de rassembler l'extrême droite allant des anciens poujadistes et pétainistes aux néo-nazis les plus extrêmes. Pour Ordre nouveau, Il s'agit en premier lieu d'occuper l'espace politique de l'extrême droite et s'affirmer comme la concrétisation de l'unité du nationalisme français.

Sous l'impulsion de François Duprat, Ordre nouveau redéfinit ses modes d'actions en participant au système électoral.
Parallèlement, pour une plus grande visibilité, il collabore avec les notables de la frange nationaliste et rationalise le discourt adressé aux militants, afin de montrer les limites de l'activisme et de les convaincre du bien-fondé d'un mode d'action désormais légale.

Les dirigeants, en particulier François Duprat et Alain Robert, s'inspirent du modèle du MSI parti néo-fasciste italien fondé en 1946 par des proches de Mussolini qui, a cette époque, est le plus puissant parti d'extrême droite en Europe.

La flamme tricolore comme une partie du programme sont copiés sur le MSI.  Alain Robert joue dans la genèse du fn un rôle clé grâce à la mobilisation de ses réseaux personnels issus de ses multiples engagements successifs, entre autre au sein de la Fédération des étudiants nationalistes, des comités Tixier-Vignancour ou encore Occident et le Groupe Union Droit.

Les groupes étroitements impliqués dans la création du Front national et dont différents membres y occuperont des postes clés sont:
Jeunesses Patriotes et Sociales (JPS) de Roger Holeindre (ancien de l'OAS et des comités Tixier-Vignancour), Pierre Bousquet (ancien membre du Parti franciste puis de la division SS Charlemagne dans les années 1940) et le  GUD d'Alain Robert tendance nationaliste-révolutionnaire Décidément encore des gens comptant parmis les plus infréquentables.

La famille Le Pen et FN s'attache à stigmatiser les étrangers et les naturalisés.
Sachons le dire, le fn à la haine de l'autre pour moteur et son carburant est nos plus bas instincts.

Actuellement, nous traversons une période de crise, je ne parle pas de cette crise financière que l'on nous sert a toutes les sauces pour mieux justifier tel ou tel plan d'austérité, je parle d'une crise morale ou le raz le bol de l'autre est omniprésent et ou par réaction, chacun de nous a tendance a revendiquer et se radicaliser.
Dans les cantines scolaires, certains Musulmans réclament de la viande halal, les Juifs du cacher et les Catholique du poisson le Vendredi.
Parallèlement, les Catholiques regardent cela avec mépris et colère se sentant dépossédés de leur suprématie.

Bien sur, il y a le revendicatisme pseudo religieux de certains Musulmans qui est en fait identitaire. Chacun a besoin de se sentir reconnu et intégré, c'est humain.

Le lien entre l'immigration et la délinquance:
Pourquoi mentir, c'est une réalité, le pourcentage de Français d'origine immigrés est largement supérieure aux autres populations dans le milieu carcéral. C'est la où la tentation du fn est forte, après tout, puisque la délinquance est plus importante dans cette population, renvoyons les chez eux et le problème est réglé?

SAUF QUE:
les multi récidivistes sont en réalité des Français de 2ème ou 3ème generation.Quand le fn propose de renvoyer chez eux les étrangers délinquants, cela ne réglerait rien car les émigrés de fraîche date ne sont pas les plus délinquants et les autres citoyens posant problème ne seront pas expulsables puisque Français et de parents Français. Non contant d'être racistes, ils vous mentent! La résolvance de ce problème passe par l'urbanisme, le milieu scolaire, la prévention de proximité et une répression efficace et non par une charterisation outrancière.

Évidemment il y a de réels problèmes qui doivent être évoqués avec franchise et non comme actuellement de façon trop édulcoré de peur de choquer une parti des citoyens/électeurs mais pas en les instrumentant comme le fait le FN.

sortir de l'europe et tout ira mieux. L'enfer, c'est les autres?

C"est tantant mais ce serait une folie. Là encore l'histoire nous enseigne que seul l'europe nous offre la garentie d'une paix stable. Revenir au franc dans une zone euro serait un suicide monetaire. Nous serions isolé et le commerce exterieur en serait impacté accentuant encore le chomage. Là encore, le fn nous ment.

le fn ne serait pas d'extreme droite?
aussi vrais que le ciel est vert!

Son histoire jalonnée de haine, sa direction despotique et nepotique, le fait que les activistes néos nazis se retrouvent politiquement dans les idées du fn n'est pas dû au hasard et que dire des amities particulieres de la famille Le Pen avec des personages des plus détestables: chef du GUD, anciens miliciens et collabos, OAS... co fondateurs du fn avec Jean Marie Le Pen.

Les politiques sont tous des pourris, eux prétendent avoir les mais propres.

SAUF QUE:
Si Marine Le Pen tante telle un chef d'entreprise au bord du dépôt de bilan de redorer l'image de sa marque en changeant sa strategie de com, il n'en demeure pas moins que ces messieurs dames jouant les outragés dès qu'un politique tape dans la caisse se taisent volontairement sur le fait que si l'on compare les chiffres de la délinquance des politiques, cela donne se qui suit:

l'UMP et le PS comptent environ 5% et 3% de delinquance et seulement pour des affaires dites col blanc. Le fn compte 15% , là encore, mensonge et dissimulation.
de plus, si l'on se penche sur les faits, on trouve entre autre:
Usurpation de fonction, escroquerie, meurtre, ugage et détention d'armes à feu, violence conjugale et sur enfants, incitation à la haine raciale, négationisme, favoritisme, fausses factures, emploi fictif, détournement de fonds, harcèlement moral.

la liste est longue. je ne fait que poser la question:
Qui voudrait voter pour ça?

http://blogs.mediapart.fr/blog/lilith13/050612/les-condamantions-et-mises-en-examen-du-front-national-et-de-ses-membres

26/01/2013

Mariage homo:

Lorsque l'on prétend s'engager en politique et qu'un débat societal divise les français, il est impératif de se prononcer et ce dans un soucis de franchise. Il serait lâche de se dérober de peur de déplaire voire de choquer.
C'est dans cet esprit que j'ai abordé le sujet complexe du "Mariage pour tous"

Ce projet est une refonte profonde du code de la famille. Il est impératif de bien peser le pour et le contre. Pour être le plus éclairé possible, j'ai abordé ce débat en visionnant les multiples audition de l'assemblé nationale comme tout député devant légiférer devrait le faire.C'est fastidieux mais il est impératif de considérer chaque point de vus.

Ce qui ressort de ces débats est plus consensuelle que dans la rue même si une homo-phobie est perceptible.

Bien évidemment, les représentants des 6 cultes majoritaires en France sont contre à l'unanimité, moins la représentante Bouddhiste. Les religions sont souvent opposées à tout projet sociétal allant dans le sens de l'accroissement des libertés sans oublier les progrès scientifiques. De Galilé à la transplantation d'organes en passant par la contraception... les exemples sont nombreux.
De plus, les religions aiment s'immiscer dans les affaires privées surtout quand cela concerne le sexe et les sentiments. Je parle bien du mariage, pas de l'adoption ni de la PMA. Il est intéressant de les écouter, j'ai été frappé d'entendre ces gens expliquer que le mariage et l'amour n'ont rien à voire. Pour moi, l'un découlais de l'autre. Je me garde de me lancer dans un débat théologique pour définir à quel degré les religions condamnent l'homosexualité. Une anecdote tout de même, sachons que selon les écritures saintes, si nous sommes sur terre, c'est grâce à un homo, je parle de Noé.

Je remarque que l'église est plus en retrait sur les scandales pédophiles successifs impliquant des membres du clergé que sur le mariage homo. Elle serait bien inspirée de faire le ménage chez elle. De plus, en période hivernale, l'église trouve des places d'hébergement pour "ses" manifestants. Il serait bon de les dédier à l'aide pour les sans abris.

Que les religions se prononcent sur les affaires dogmatiques est légitime mais qu'ils se livrent à une véritable instrumentalisation des textes religieux et même des ados et leurs parents via l'enseignement catholique est inadmissible. Gardons à l'esprit la loi de 1905.

Comme souvent, les religions monothéistes essaient de nous tenir par la peur du péril de notre civilisation, du jugement dernier... Cela ne tiens pas! Il n'y aura ni plus ni moins d'homosexuels. Ceux ci seront simplement plus ou moins heureux et intégrés pleinement selon que cette loi passe ou non. Le droit de se marier changera à long terme les mentalités. Cela évitera peut être quelques suicides de jeunes (H et F) Rappelons que l'homosexualité est une des premières causes de suicide chez les jeunes.

Ce texte permettra peut être également de rendre service aux homophobes primaires qui se sentent attaqués dans leur privotée et leur virilité par l'image de leur propre ambivalence. Á ce sujet, il est intéressant d'entendre les prostitués hommes expliquer que le type classique de leurs client est l'homme marié. Cela fait réfléchir. Je me demande si les clients de ces messieurs pratiquant le sexe tarifé ont manifestés contre le MPT?

Sérieusement, en quoi le mariage homo dérange t il?
Je connais un homme marier et homo qui a des enfants, ce couple par ailleurs solide peut très bien avoir une vie intime extra conjugale. Personne dans ce cas ne trouvera rien à dire.

Le revendicatisme identitaire quel qu'il soit: religieux, sexuel, ethniques ou même de caste est dus aux stigmatisations dont ils sont victimes comme par exemple les juifs. Pour les gays, c'est mieux que par le passé, la France est un paradis au regard du traitement qui leur est réservé par exemple au Maroc : 3 ans de prison, en Iran: peine de mort. En Ouganda: prison à perpétuité et ils envisagent la peine de mort. Ils estiment que l'homosexualité résulte de la présence coloniale anglaise. ils se trompent, c'est la répression qui découle du colonialisme.

Le pouls sociétal:
L'homo-phobie est un baromètre fiable pour connaître l'état d'un pays, d'une période. Plus les homos sont persécutés, plus les juifs, les pauvres, les émigrés ainsi que toutes les minorités le sont.

L'adoption: Halte à l'hypocrisie, et brisons le silence. on nous parle de l'équilibre de l'enfant et je pense que la plus part des Français sont de bonne fois j'y reviendrais après. Il plane un non dit malsain sur ce débat, ce non dit doit être nommé. Se taire est faut cul car chacun le perçoit dans les propos des (contre)
la crainte principale sur l'adoption est la pédophilie. Grosse erreur, homos et héteros sont représentés chez ces gens là. Comme chez les violeurs, les sado/masos...

Revenons aux enfants:

Sur ce point, il est impératif de bien encadrer les choses et ce dans l'intérêt de l'enfant comme pour rassurer les septiques et les craintifs.

L'adoption sur le principe, je ne voie pas de problème. Cependant, la filiation biologique doit être maintenue ou communiqué à l'enfant à sa majorité si les parents sont identifiés. Chacun à le droit de connaître ses origines. Ce débat pourrait être l'occasion de donner suite aux revendications de bon nombre d'enfants nés sous X.

qui pourra adopter?
chaque personne célibataire "comme actuellement" et les couples de même sexe qui se font passer pour célibataires. le drame de cette pratique encouragée par le vide juridique est que en cas de décès, le parent survivant n'a aucun droit d'exercer une quelconque autorité parentale. C'est un deuxième traumatisme pour l'enfant.

Il existe déjà la possibilité de partager l'autorité parentale avec une tierce personne, c'est prévu par le code de la famille. Hélas, cette délégation s'éteint avec la mort du parent principal. En cas de longue maladie, imaginez la torture morale pour ces parents et pour l'enfant. Il faut impérativement dépoussiérer ces lois en rupture avec la société actuelle.

bien entendu, se pose la question du nom. Qui s'appelle comment?
Lors du mariage, les époux/(ses) décident de leur état civil A prend le nom de B ou inversement ou bien chacun conserve son nom.
Pour l'enfant, si les époux portent le même nom, pas de problème. Dans le cas contraire, les parents décident. Un nom soit les deux accolés.

Un autre aspect est à prendre en considération, celui de la stigmatisation à l'école qui est difficilement évitable. dans certains quartiers cela serait pour le moment invivable "ne nous voilons pas la face"

Ailleurs, cela paraîtra comme une particularité péjorative ou non.
Les railleries seront présentes mais tout comme: Tes parents son gros, vieux, moches cons, petits...

Cela justifie t il de laisser croupir des enfants dans des orphelinats?
pour moi, non.

Sachons être ouvert aux autres et non renfermé sur ces acquis moreaux.

Notre point commun, nos différences
Vive l'altérité dans la diversité.

26/01/2012

Kaltenbach et le porteur de valise: info ou intox?

Tout le monde connaît maintenant la vidéo parue sur YouTube mais que cache t-elle dernière les apparences?

http://www.youtube.com/watch?v=F4GVtkTBryo&feature=youtube_gdata_player

Pourquoi en faire la promotion en ce moment?
Que cherche M. Mohammed Abdelouahed ce cameraman amateur? 
Faire parler de lui?
Son ton faussement débonnaire qu'il appui sur des propos peut   Élégants a l'endroit de Mme Rachel Adil montre la considération qu'il a sur la parité ainsi que pour les autres élus et sont à la hauteur des moyens employés.

Sur le fond, c'est à la justice de faire toute la lumière sur cette affaire et aux clamartoise et Clamartois de suivre attentivement cette situation pour le moins pitoyable.

Tout cela me rappelle ceci: clamart expulsion sur dailymotion 

Philippe Kaltenbach doit comme tout citoyen bénéficier de la présomption d'innocence et à le droit de se défendre:

http://www.philippekaltenbach.com/

Les journalistes font leur travail d'investigation:

http://www.liberation.fr/politiques/01012386016-le-maire-ps-de-clamart-vise-par-une-enquete-preliminaire-pour-corruption

26/05/2010

Religions: respect toujours! Tolérance jusqu‘ou?

Le port de la burqa fait aujourd’hui en France l’objet d’un débat passionnel.

Pour certains, l’interdire est une atteinte à la liberté de culte ainsi qu’une restriction du libre choix vestimentaire. Pour d’autres, l’accepter est une grave atteinte à la laïcité.

Il faut distinguer la burqa du voile (hijâb) qui laisse le visage découvert ne dressant pas la même frontière entre soi et autrui. Il peut alors exprimer la liberté d’un choix personnel et réfléchi. En Afrique du Nord, et dans de nombreuses sociétés du monde musulman, le port du voile est ainsi limité à ce couvre-chef. Dans les rues d’Istanbul, le hijâb est lié à la mode, ce voile existe dans une grande diversité de couleurs.

 

Quand a la burqa, celle-ci semble être, une innovation venue d’un vêtement traditionnel d’Afghanistan, qui, passant notamment par l’Iran, aurait été adoptée par les franges les plus conservatrices de certaines sociétés musulmanes. Un pseudo néo-traditionalisme sans fondement coranique ni sociétale dans lequel la majeure partie des musulmans ne se reconnaît pas. Cette dérive prétendument coranique, démontre un attachement fanatique à la dissimulation du corps féminin en dehors de la sphère privée en discordance avec les usages anciens plutôt modérés sur ce point.

Dans la mesure où la burqa naît d’une compréhension erronée ou d’une instrumentalisation de la religion musulmane, il serait facile de prétendre que celle-ci n’est pas concernée par ses propres égarements tout comme la religion catholique en son temps sur notre territoire.Se serait céder à la facilité. Les instances du culte musulmans se doivent de dénoncer fermement la burqa comme résultante d’une pathologie culturelle, démontrant ainsi qu’il s’agit d’un phénomène ultra minoritaire, non représentatif de l’islam.

Sachons le dire, non, la burqa n’est pas l’islam, celles et ceux la condamnant pour des questions d‘idéologie racistes et islamophobes se trompent de combat! Il s’agit de la liberté et de la dignité des femmes ainsi que de la défense de la laïcité. Le port de ce voile intégral est une insulte envers toutes les femmes qui dans certains pays se battent contre la contrainte de la porter parfois au prix de leur vie!

Beaucoup de femmes occidentales, se sentant profondément musulmanes estiment que l’essentiel se situe dans l’intériorité et préfèrent un islam du cœur, de la foi, pratiqué dans la sphère privée, refusant même le voile qui demeure un instrument de différenciation. Elles voient dans la burqa un symbole de domination masculine et ou familiale. Elles considèrent que l’avenir de la femme musulmane est dans une libération complète de tous signes extérieurs.

Pourquoi certaines femmes la portent-elles sans contraintes maritale, familiale et sans l’influence d’un courant religieux sectaire? Dans ce cas, c’est un choix assumé, ce sont souvent des femmes d’origine immigrée de deuxième ou troisième génération converties à l’Islam. La portent-elles par conviction d’une prescription islamique »donc par ignorance » ou par revandicatisme identitaire?

Voire le visage, c’est reconnaître l’autre. Une femme portant la bourqa, que ce soit par contrainte maritale et/ou familiale ou simplement par revendicatisme pseudo religieux est littéralement enfermée, sans visage, isolée du monde et mise au banc de la société. Ce rapport à l’identité dépasse le débat sur la bourqa, il est générale: carte d’identité, passeport etc. Que répondre à une mère de famille se présentant à l’école pour récupérer son enfant si le personnel scolaire ne peut la reconnaître? Ainsi vêtue, doit-on laisser cette même femme pénétrer dans une banque? Pour des raisons sécuritaires évidentes NON! Comment cette femme peut-elle payer ses courses par cheque?Comment le machiniste du bus, les contrôleurs ou la police peuvent-ils la reconnaître?

Ce carcan de tissus obscurantiste, résurgence d’une excroissance culturelle infondée ne peut être en aucun cas imposé aux femme ni à notre république. Dans le cas contraire, nous ouvririons la boite de pandore.

Le port du voile, comme tout autre signe religieux de quelque culte que se soit ne doit pas être accepté dans les écoles laïques. Il ne s’agit pas d’une disposition nouvelle ni discriminatoire, c‘est au contraire une garantie d’équité cultuel.

Doit-on autoriser les prières journalières dans nos écoles, nos entreprises et autres lieux publics, y implanter des locaux dédiés aux cultes majoritairement pratiqués en France? Personnellement je ne le pense pas, c’est incompatible avec notre république laïque. Les musulmans modérés le comprennent parfaitement et pour certains, trouvent curieux que noël soit fêté dans certaines écoles publiques. Chacun de nous est libre de vivre comme il lui plait dans la sphère privée et de le revendiquer mais pas de l‘imposer sur le domaine publique.

Dans notre pays, dés qu’un courant religieux sombre dans tel ou tel excès revendicatif, nous devons rappeler que depuis 1905, ce n’est plus admis. Pour rappel, la loi de 1905 proclame la séparation de l’église et de l’état, et stipule que la France ne reconnais aucune religion et les respecte toutes. C’est un des principes fondateurs de notre république.

Ce débat est nécessaire car il conduit l’islam à affronter ses propres démons et permet à notre république de réaffirmer son attachement indéfectible à la laïcité.

17/08/2009

L’écologie, une priorité, des gestes simple sont possible!

Les mesures à prendre sont innombrables, beaucoup sont contraignantes et par définition impopulaires. Cependant, des mesures peuvent être mise en place rapidement et sans modifier nos habitudes.

En effet, nous constatons toutes et tous que la quantité de déchets dans nos poubelles est très importante. Pourtant il serait très simple de réduire nos déchets de façon significative et ce sans modifié nos habitudes. Les seuls que cela dérangerait sont les fabricants et distributeurs d’emballages mais l’environnement doit primer.

Regardons les produits de consommation courante:

Les fromages:

Le camembert et le coulommiers par exemple sont emballés dans un carré de papier plastic puis placés dans une boite en bois ou en carton. Ne serait-il pas plus simple de se contenter du carré de papier plastic au revers duquel on collerait une étiquette indiquant la datte limite de consommation qui assurerait la fermeture. Certains fromages sont déjà conditionnés de cette façon, pourquoi pas tous?

Les yaourts:

Ceux-ci sont conditionnés de façon optimale lorsqu’ils sont vendus par 4. En revanche, vendus par 12, les industriels nous « fournissent » un cerclage de carton de l’on s’empresse de mettre consciencieusement à la poubelle avant de les ranger au réfrigérateurs. Bref aucune utilité!  Une seule raison, la vente par lot de 12 qui nous permet d’avoir une ristourne de quelques centimes alors même que le carton superflu induit un surcoût. On marche sur la tête!

Les jambons, le saumon fumé, les viandes en générale:

Il est préférable d’acheter ces produits à la coupe ou au détail car l’emballage est plus réduit cependant, pou certains de ces produits, la date limite de consommation est Plus courte et nous n’avons pas forcément le temps de faire plusieurs commerces. Si nous regardons le jambon premier prix vendu dans les grandes enseignes discount, ainsi que certain steaks hachés, entrecôtes… on s’aperçoit qu’ils sont emballés sous blisters fins et souples. L’état du produit n’en est en rien altéré. La seule différence est la présentation rien de plus, c’est du marketing.

 

Lait, vin et autre:

Dans les années 60, les bouteilles de lait, vin et autres étaient consignés, ce système pourrait être rétabli, cela éviterait de jeter bon nombre de tétra packs.

Les huiles automobiles et la lessive liquide:

Là, le système est un peut contraignant mais l’environnement vaut bien ça. Il faudrait progressivement mettre en place un système de distribution par pompe à pression semblable à celui des pompes à essence. Il suffirait d’acheter la quantité désirée en ayant pris soin d’apporter son bidon.

La presse écrite:

Il serait bon d’encourager davantage l’abonnement Internet au détriment de l’abonnement papier, les efforts existent mais sont insuffisants. De plus, pourquoi ne pas étendre la formule à la presse régionale, people etc. Beaucoup d’économie de papier.

Voilà quelques idées simples, certains diront simplistes mais qui auraient une efficacité.

02/06/2009

Entre principe de précaution et isolement, quel monde?


Le maire de Clamart a décidé de retirer plusieurs antennes relais au nom du principe de précaution.
Les études sur la nocivité de ces antennes sont contradictoires mais
certaines recherches montrent tout de même que les ondes ne sont pas totalement sans effet sur l’évolution de certaines cellules.
Certains cas de cancer sont suspects mais il est intéressant de rappeler cette affaire relayée par le Journal du Dimanche, une famille entière demeurant à St Cloud se plaignait de symptômes apparus depuis l’implantation d’une antenne relais en face de leur immeuble : fatigue intense, saignement de nez, goût métallique dans la bouche. La famille a posé sur ses fenêtres des filtres de protection (cela existe) pourtant un communiqué d’Orange précise que ces nouvelles antennes n’étaient pas encore en service. L’antenne mobile installée depuis le mois de mars dernier n’a jamais fonctionné car le raccordement au réseau électrique n'a eu lieu que le 10 avril dernier alors que des riverains décrivaient des troubles antérieurs à cette date.
De plus, la date de mise en service des antennes relais n’était pas encore programmée.
Un bel exemple de troubles psychosomatiques!
L'impossibilité de connaître les effets à long terme de l'exposition aux radiofréquences (RF) doit conduire à prendre toutes les précautions nécessaires en préservant notamment les écoles mais sans impacter la qualité du réseau portable car moins un téléphone cellulaire capte aisément, plus la quantité d‘onde dégagée est importante
Celui-ci est collé à l'oreille, aussi l'énergie absorbée est bien supérieure à celle résultant de la proximité d’une antenne relais.
C’est ainsi que le maire de Clamart  démontre sa méconnaissance technique sur le sujet. Dans le cas où la dangerosité des ondes « RF » est avérée, le maire met en danger la population. Constatons que sous couvert de sécurité accrue, le boomerang se retourne contre les habitants. Ce sont eux qui subiront les conséquences d'une décision prise juste avant les élections.
Il est souhaitable pour l’ensemble de la population que des antennes de puissance plus faible et mieux situées soient installées.
C'est le dialogue qui doit l'emporter et non l'affirmation péremptoire, voire démagogique.
Le rôle d'un maire sur une commune est d'assurer l'équilibre entre la sécurité et l'exercice des libertés publiques comme celle de la communication. A Clamart, tout reste à faire!

 

19/03/2009

Benoît XVI un pape en rupture avec le monde!

Une fillette de 9 ans abusée régulièrement par son beau père tombe enceinte, si la grossesse est menée à terme, celle-ci risque de mourir, la mère conseillée par les médecins décide de la faire avorter.

L’Église brésilienne prononce l'excommunication de la mère, l'équipe médicale qui a pratiqué l'opération a également été mise au ban de l'Église.

Le beau-père, coupable de viol n'a pas eu à endurer les foudres de l'Église. "Le viol est moins grave que l'avortement", a justifié lundi le cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la congrégation pour les évêques au Vatican et président de la commission pontificale pour l'Amérique latine.

Le cardinal romain a déclaré: "L'excommunication pour ceux qui ont provoqué l'avortement est juste", car cette opération constitue "toujours la suppression d'une vie innocente, il faut toujours protéger la vie, l'attaque contre l'Église brésilienne est injustifiée"

Protéger la vie oui, bien sur mais il serait bon que l’église soit cohérente avec elle-même, le préservatif est toujours proscrit par l’église,Les derniers propos scandaleux de Benoit XVI l’attestent:"On ne peut pas résoudre le problème du sida avec la distribution de préservatifs. Au contraire, cela augmente le problème" sans commentaire!!!

Autre polémique,

Benoît XVI lève l’excommunication de quatre évêques intégristes ordonnés prêtre par Mgr Lefebvre dont Mgr Bernard Fellay ainsi que Mgr Richard Williamson, qui appartient à la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, organisation catholique intégriste

Williamson a nié l'existence des chambres à gaz et affirme que la Shoah avait fait «200.000 à 300.000 morts mais pas un seul dans les chambres à gaz. Il est impératif de rappeler que 6 millions de juifs ont péris dans les camps nazis.

Le souverain pontife a exprime sa «pleine et indiscutable solidarité» avec les juifs et a condamné la négation de la Shoah sans toutefois condamner les négationnistes et rappelle s'être rendu à plusieurs reprises à Auschwitz mais sur un plan politique et symbolique le mal est fait.

31/01/2009

Le logement, pierre angulaire de la vie sociale.

Beaucoup d’entre nous peuvent restreindre leur train de vie face à la crise qui est loin d’être terminée.

Il est envisageable de faire ses courses dans des enseignes moins chères…

Il nous est possible de différer quelques achats, sur le fond superflus, voire d‘y renoncer.

En revanche, il reste un élément indispensable à chacun d’entre nous.

C’est le logement!

En effet, le logement constitue la pierre angulaire de notre vie sociale, familiale, amicale.

Sans logement, on n’a plus rien, on n’est plus rien. Moi qui ai été SDF avec ma mère durant six mois et qui ai été confronté à l’ignorance cynique du maire de Clamart face à notre situation, je sais de quoi je parle.

Lire la suite: http://www.udf-clamart.com/ 

 

 

05/01/2009

Insécurité, le maire va-t-il réagir?

L’affaire des coups de feu sur le haut Clamart, le radar et les voitures incendiés sans compter les atteintes au personnes sont révélateurs de l’existence de problèmes de délinquance sur le haut Clamart.

Les statistiques disponibles au commissariat de Clamart ne veulent rien dire, les victimes ne portent pas systématiquement plainte soit par crainte de représailles soit parce que les victimes savent que le parquet classera leurs plaintes sans suite. Imaginez la victime qui porte plainte, l’auteur présumé est entendu puis classement sans suite puis représailles. Bref, le doublé gagnant.

La police nationale, est de bonne volonté mais en sous effectif cela ne dépend pas du maire cependant, le premier magistrat de la ville « P.K »a le devoir de maintenir la sécurité de ses administrés ainsi que celle des équipements publiques.

Il est possible qu’un jour, suite à une affaire X ou Y, P.K se retrouve poursuivie à cause des carences de sa politique de sécurité.

Une police municipale, « idée commune à C.D et J.D.B sur le fond mais pas sur la forme » ne serait que bénéfique mais insuffisante car pour être efficace, il faudrait environ 100 fonctionnaires ce qui est économiquement impossible.


Les origines de la délinquance sont multiples et celle-ci ne sera éradiquée qu’en agissant sur l’ensemble de ses causes.

En premier lieu, il est nécessaire d’augmenter les effectifs dans les établissements scolaires et améliorer la formation des enseignants pour un meilleur encadrement. En effet, l’éducation commence dés le plus jeune age. Dans le même registre, celui de la prise en charge éducative, il serait bon que les familles soient aidées dans l’éducation de leurs enfants.
On s’aperçoit qu’il y a souvent de grandes difficultés sociales dans les familles d’enfants à problèmes, les parents sont dépassés. Dans ce domaine le rôle des éducateurs de rues, des associassions de terrain etc., peuvent jouer un rôle pacificateur a condition là encore que le personnel soit formé convenablement et en effectif suffisant.

Il est impératif également de prendre en compte qu’une des origines de la délinquance est la consommation ainsi que le commerce de stupéfiants « pétard et ou autre ». Là aussi la prévention et l’éducation mais également la répression.

En effet, si les petits dealers consommateurs peuvent bénéficier de la clémence de la justice, ils se fournissent bien chez un demi grossiste et lui-même chez un grossiste. Certes remonter les filières n’est pas chose aisée mais une loi exonérant de toutes poursuites judiciaires les petits dealers contre le nom et surtout le numéro de portable de son demi grossiste est une idée à étudier. ( le numéro de portable permet de photographier le réseau)

Il est vrai que P.K se livre à un véritable clientélisme dans le haut Clamart et qu’il ne fait rien pour que la police et la justice mettent leur nez sur le haut Clamart.
Cette attitude pour le mois laxiste et préjudiciable encourage les délinquants les plus chevronnés et montre le mauvais exemple aux petits caïds des bacs à sable qui remplaceront les aînés en plus grand nombre et ce dans un sentiment de toute puissance. C’est ce qui existe déjà dans de nombreuses villes de banlieue. Bravo P.K.

23/12/2008

Joyeux noël à toutes et à tous,

La période de Noël peut s’appréhender de plusieurs façons, soit on estime que c’est une période festive et on oublie tout ou presque, soit on se souvient de ceux qui ne sont plus là, de ce qui n’est plus, qui ne reviendra jamais.

Pour moi, c’est plus la deuxième possibilité que la première. Il revient en mémoire les moments difficiles, celles et ceux qui vous ont tendus la main, on se souvient également des autres qui vous ont envoyés paître à des moment ou vous n‘étiez pas au mieux de votre superbe. La mémoire nous rappelle également celles et ceux que l’on a aidé sans attendre de retour et les autres à qui on n’a pas tendu la main. Une période de bilan ou son propre actif et son passif reviennent à la surface, ainsi que ceux des autres.

Quelque soit la façon dont nous appréhendons cette période, n’oublions pas d’être présent avec nos proches, n’oublions pas de les aimer, de les entourer.

Le temps passe vite pour tout le monde et cela peut être une des dernières occasions de chérir celles et ceux à qui l‘on tiens.

Aimons les vivants.

30/10/2008

Soyons humain

Un des sujets les plus tabou de notre société est l’euthanasie.

En effet, tout se qui touche à la morte nous fait globalement peur car cela nous revoie à notre propre mort ou celle de nos proches. Je n’échappe pas à cette règle, l’idée de la mort et de la maladie me terrorise au plus haut point.

Cette peur viscérale ne doit pas occulter le fait que nous ne sommes pas égaux devant la mort, certains d’entre nous décèderons jeunes, d’autres très âgés. Le moment venu se passera de façon paisible, sans souffrance, sans s’en rendre compte.

D’autres trépasseront lentement, dans la déchéance, la souffrance en conscience que la médecine ne peu plus rien pour eux. C’est à ses dernier dont personne ne sait si il en fera parti que je pense.

Quand la médecine ne peu plus sauver ou prolonger la vie en maintenant un état de dignité physique et psychique. Quand la personne ne supporte plus les souffrances et demande, implore qu’on ai pitié d’elle, qu’on la laisse partir dignement, ou se trouve la légitimité de s’acharner à appliquer des traitements lourds et douloureux, que les médecins comme l’intéressé (e) savent devenus inefficaces?

Quand doit-on accéder à cette demande?

Selon moi, quand la médecine est devenue irrémédiablement impuissante contre la maladie et ces conséquences, que le ou la malade en fait la demande répété.

Comment gérer la composante religieuse?

Ce n’est pas aux médecins de prendre cet élément en charge, ni à la famille et ou aux proches mais à l’intéressé qui doit être le seul à prendre en compte ce paramètre. La foi est une affaire personnelle, intime et doit le rester, même face à la mort.

Comment et qui peut déterminer s’il convient d’accéder à une telle demande?

Cette décision doit être prise collégialement. Ce collège doit être composé: Du ou des médecin (s) ayant suivi l’évolution de la pathologie étant à l’origine le l’état de la personne.

L’avis d’un psychiatre s’étant entretenu plusieurs fois avec la personne est impératif afin de déterminer si la demande de mourir est véritablement encrée et si il n’y a pas derrière un appel au secours nécessitant un autre type de prise en charge « prise en charge psychologique » L’avis du médecin traitant est également nécessaire car il est le membre du corps médical qui connaît le mieux la personne.

Il serait également souhaitable qu’un médecin expert se prononce.

J’ajoute que la famille et les proches doivent être entendus si ils le souhaitent mais aucunement décideurs. Une telle décision ne doit en aucun cas peser sur les proches compte tenu de la charge affective. De plus, il est impératif qu’aucune pression ne puisse avoir lieu de la part de l’entourage.

En ce qui me concerne, je souhaite vivre le plus longtemps possible mais si un jour je me trouve dans cette situation, j’espère que la législation aura changée, que je ne serai pas obligé de supplier mes proches de m’offrir cette ultime aide, cette ultime preuve d’amour ou d’amitié tout en craignant qu’ils subissent des poursuites judiciaires.

Je suis contre la peine de mort mais quand la vie est devenu une souffrance intolérable je suis aussi contre la peine de vie.

 

 

07/07/2008

Tolérance et respect!

Depuis 3 semaines, il m’était proposé de participer à la gay pride, J’étais plus que retissant, en effet, jusque à maintenant, ce défilé était pour moi un rassemblement de caricatures de l’homosexualité ou seul étaient présents les travestis extravertis rivalisant de strass et de paillettes ce qui participe à la stigmatisation de la population qu’elle représente et est sensée défendre. Il n’en est rien, c’est comme pour le cirque, les medias nous montrerons toujours le clown … dommage!

Force est de constater que les hommes et les femmes approchent différemment la sexualité. Les hommes sont plus enclins à multiplier les conquêtes sans toujours y parvenir puisque les femmes majoritairement cherchent un partenaire fixe.Bien sur, ceci n’est pas une règle immuable mais une tendance très nette qui démontre que sur ce point, comme sur d’autres, les hommes gays sont à l’identique des hommes hétéros.

Une des critiques les plus fréquentes sur les hommes gays, mis à part des manières féminines qui proportionnellement sont très minoritaires, est la multiplicité des partenaires. Je cautionne cette critique, elle est juste a plus de 80 pour cent.

Une foi ce constat effectué, il convient de s’interroger sainement et considérer cette attitude qui laisse dubitatif. Une des erreurs les plus fréquentes est de qualifier ce comportement par des termes péjoratifs dévolus d’ordinaire aux femmes dites de petite vertu. C’est pourtant un comportement très masculin. En se qui concerne les femmes qui aiment les femmes, le constat est le même, elles recherchent d’avantage une relation suivie et stable donc aspiration très féminine.

Il y a une étude célèbre réalisée au Etats-Unis qui corrobore ce constat:

Plusieurs hommes et femmes représentant divers types physiques parmi les plus appréciés se sont rendus en camera caché sur un campus pour proposer à un grand nombre d’étudiants et d’étudiantes purement et simplement de coucher pour un soir. Les femmes ont presque toutes refusé inverse pour les hommes.

Les psychologues et anthropologues explique cette différence par le fait qu’au cours de l’évolution, les femmes recherchaient avent tout et ce de façon inconsciente un père potentiel possédant des caracteristiques de force et de résistance (En ces temps lointains, les hommes chassaient pour nourrir leurs familles et protégeaient celles-ci.) ces temps sont certes révolus mais il en subsiste quelques vestiges)

Revenons à notre époque. Il est important de reconnaître que la sexualité est avent tout biologiquement la fonction reproductrice mais l’espèce humaine est depuis bien longtemps tournée vers la recherche du plaisir. Doit-on le déplorer? Je ne le pense pas, dés l’instant ou les limites du raisonnable ne sont pas dépassés, c’est à chacun de nous de les définir pour soi même, pas pour les autres.

Il y a divers façons de considérer son ou sa partenaire, plusieurs approches: sensuelle, bestiale, directif, velléitaire égoïste altruiste…et ce que l’on soit un homme ou une femme.

J’ajoute que le cliché actif passif est très relatif, d’une part, certains hommes sont adeptes de cette typologie de rapports avec leur femme, de plus, dans les couples homos, un avis à l’emporte pièce sur qui fait quoi peut être totalement erroné, la virilité n‘a rien à voire avec les pratiques sexuelles.

L’homophobie a pour origines:

La peur de sa propre ambivalence qui peut s’exprimer de diverses façons. Les disciples de Freud expliquent que le phénomène de bande que l’on rencontre partout est l’expression inconsciente d’une homosexualité refoulée ou non assumée. Idem pour les supporters footballistique ou les pires homophobes écoutent en transe le groupe Qeen en occultant que son leader était homo.

Une autre raison est qu’en affichant une homo tolérance ou plus, une homophilie, on s’expose à la suspicion. Une sorte de reliquat du (qui se ressemble s’assemble) ou du (dit moi qui tu fréquente je te dirais qui tu es.

Il y a également des raisons éducatives qui pèsent lourdement sur ce sujet, nous sommes dans une société judéo-chrétienne ceci étant, la majorité des religions condamnent l’homosexualité. Il est intéressant de souligner que leurs instances sont machistes et composées presque exclusivement d’hommes fonctionnant en vase clos.

Enfin il y a un autre paramètre qui est très proche du racisme primaire que l’on peu résumé par:

Celui là, il aime les mecs, il n’est pas comme moi donc je ne l'aime pas. C’est identique à:

Celui là, il est noir, arabe chinois… il n'est pas comme moi, donc je ne l'aime pas.

Je précise s’il en était besoin qu’en effet, mon opinion sur les hommes qui aiment les hommes et les femmes qui aiment les femmes est que mis de coté cette différence de goûts entre hétéros et homos, les différances sont très faibles, un homme reste un homme et une femme reste une femme avec ces forces et faiblesses.

Rappelons qu’une des premières causes de suicide chez les jeunes est la non acceptation de son homosexualité par soi même et ou dans le cercle familiale.

À mon sens, être démocrate, c’est aussi prendre conscience que c’est l’ensemble des minorités qu’elles soient ethniques, culturelles, sociales, d’orientations sexuelles, religieuses… qui forme la majorité à laquelle nous appartenons tous et toutes.

Encore un mot, il ne faut jamais oublier qu’on ne choisi pas tout dans la vie, on ne choisi pas d’aimer le rouge ou le bleu pas plus que l‘on choisi d‘être sensible à la grasse de sa charmante voisine ou au sourire de son beau collègue.

Quel bonheur d‘enlacer, d’embrasser, d’échanger de subtiles caresses durant une étreinte sensuelle ou chacun est attentif aux sensations de l’autre.

Quelle importance qu’il s’agisse d’un homme et une femme, de deux hommes ou de deux femmes?

Pour moi, aucune!

11/04/2008

Bravo, faire une réunion ou seul les convaincus sont invités, c’est formidable!

Bientôt se tiendra à Clamart une réunion UMP organisée par Serge Keyhayan « délégué de ville UMP »à laquelle uniquement les adhérents seront présents.

Force est de constater que les erreurs du premier tour n’ont pas étés comprises par l’équipe Berger.

En effet, une des fautes de campagne de J.D.Berger est d’avoir rassemblé uniquement l’électorat de Pemezec qui lui etait pourtant acquis.

Ce fourvoiement a persisté entre les deux tours et visiblement perdure.

Avec de telles pratiques, P.K est là pour longtemps.

07/04/2008

Bien entendu, chaque candidat à une élection est libre de gérer sa campagne comme il lui plait.

Un candidat briguant un second mandat à la fonction de premier magistrat de sa ville, ne peut et ne doit en aucun cas prendre la parole lors d’une fête religieuse pour y tenir des propos électoralistes.

Ceci constitue à mon sens une entorse grave aux principes de laïcité.

Si de tels pratiques se renouvellent, ce sont des citoyens se revendiquant comme étant religieux qui exigeront une représentativité au sein de nos institutions politiques ce qui aboutirait à la mise à sac de la loi de 1905. Bref un retour en arrière de plus de cent ans.

Monsieur Kaltenbach devrait prendre le temps de la réflexion avant d’engager les clamartois dans cette voie pour le moins contraire à l’intérêt publique.

 

06/04/2008

Il me semble logique de commencer ce blog avec un de mes derniers commentaires posté sur clam-clam.il y aura désormais un autre espace de liberté dans la blogosphère Clamartoise!

Il est évidant que le LP2C est démocratique, nous avons tous et toutes (les membres de la liste) exposé nos positions et arguments. Nous combattons toutes et tous Kaltenbach.

Il est apparu clairement que la seule option profitable aux clamartois était l’association technique avec Berger. En effet, J.D.Berger n’à pour le moment aucune expérience politique, par conséquent, il est en incapacité d’exercer une opposition aguerrie.

Ce partenariat devait se faire sans pour autant tout accepter.

Il était pour bon nombre d’entre nous inadmissible de s’acoquiner avec Pemezec. Nous tenons à notre ville et ne voulons pas d’un Clamart sur Plessis obtenu par une homogénéisation de celle-ci. Clamart est multiple et doit le rester. Je ne développerais pas une fois de plus sur nos valeurs fondamentales incompatible avec plusieurs prises de positions de P.Pemezec.

Certains commentaires faisant de la jeunesse de Berger, sa vertu cardinale m’agacent. La jeunesse n’est ni un défaut bien qu‘antagoniste à l‘expérience, ni une qualité, c’est un état de fait!

Je n’ai jamais eu de sympathie pour le jeunisme, c’est à mon sens, un baromètre fiable de la bêtise. Je précise qu‘il me serait encore possible de verser dans ce travers, j’ai 30 ans mais non merci!

J’ai l’impression que l’intérêt clamartois brandit par certains tel un étendard flamboyant constitue une duperie, vous étés simplement aigris par la défaite de votre candidat. Cela vous autorise t-il à déverser votre rancœur aveugle sur Daniel Léon et Christian Delom qui furent les seuls à dénoncer les dérives de P.K et ce au risque d‘être traduit en justice? Je ne le pense pas!

Maintenant, quelques précisions:

J’ai lu un commentaire sur Webhi, sachez que personne n’a admis qu’il se permette de s’immiscer dans les affaires Clamartoises, je rappel que Christian Delom a immédiatement réagis ainsi que les instances du Modem.

Il doit s’occuper de Fontenay, en aucun cas de municipales de clamart.

Il est lassant de constater que certains blogueurs s’acharnent à cantonner le LP2C à un Modem transgénique non assumé. Ne comptez pas sur moi dans ce post pour expliquer une fois de plus qui nous sommes. Nous réduire de la sorte relève de la malhonnêteté intellectuelle. Sans doute motivée par le désenchantement du 16 mars.

Il est ridicule de taxer le LP2C de soutien occulte de P.Kaltenbach, de plus avec un soupçon d’objectivité et de mémoire politique, ces arguties tombent et laissent apparaître la partialité ou pire, la faible intelligence de ses auteurs, tous devraient reconnaître que le responsable de la réélection de Kaltenbach est Pemezec. Sachez admettre que si P.P n’avait pas torpillé la plate-forme pour nous parachuter son poulain, il y a fort a parier que P.K aurait été battu.

Hélas, Pemezec préférait probablement la défaite de l’UMP plutôt qu’une candidature lui faisant mois allégeance.

J’ajoute que cette attitude est inqualifiable à l’endroit de Jean Didier Berger.

On envoie pas un jeune homme politiquement inexpérimenté au casse pipe au risque de compromettre sa carrière et ce pour longtemps.

Christian Delom et Daniel Léon seraient les artisans de la division? Quelle connerie!

Toutes ces postures me font penser au maccartisme. À la chasse aux sorcières si vous préférez. Ne pas reconnaître objectivement les responsabilités qui vous incombent ne devrait pas vous conduire aux critiques autres que de celles de vos propres égarements de campagne car tant qu’il en sera ainsi, vous ne rebondirez pas.

Sachons porter une analyse impartiale sur la campagne de Berger,

Il s’est contenté de ratisser l’électorat Pemezecien, il eut été plus fructueux pour J.D.B de marquer le pas vers la droite modérée. Au lieux de cela, son staff a décider de se pemezeciser encore davantage entre les deux tours, le résultat nous le connaissons!

Avec de tels pratiques pour le moins négligente et faisant preuve d‘amateurisme, aucune victoire n’était possible.

 

Je conclu ce long commentaire en m’adressant à Didier:

Décidément, je ne te comprends pas, tu as commencé par soutenir J.D.B, puis après avoir claquer la porte au moment da la constitution des listes, tu as posté dithyrambiquement en faveur du LP2C. Peut tu nous expliquer?

Ne prends pas cette question pour une attaque, je souhaite simplement te donner l’occasion de clarifier ta pensée.